lundi 2 décembre 2013

Le disciple qui s’engage sur la voie de la véritable évolution

« Le disciple qui s’engage sur la voie de la véritable évolution est comparable au voyageur qui passe une frontière. Comme il transporte avec lui toutes sortes de bagages hétéroclites accumulés depuis des millénaires, il est arrêté par des douaniers qui lui disent : « Mon ami, le chemin est long et rude, ces objets dont tu t’es chargé sont encombrants, inutiles et même nuisibles, tu dois les laisser ici. » Et ils obligent le disciple à se débarrasser de ce qui est pesant, ténébreux et qui l’empêche de vibrer à l’unisson avec la pureté et la lumière qu’il veut atteindre. Ce passage de la frontière n’est pas facile, car il est toujours douloureux de renoncer. Mais puisqu’il désire s’élever, le disciple doit en accepter le prix. Qu’il persévère et, à la frontière d’une autre région, il passera bientôt une autre douane… jusqu’à ce qu’il arrive, complètement libéré, dans cette contrée céleste où il se fusionnera avec la Source de la vie éternelle.
Si vous ne voulez pas être sans cesse arrêté par les douanes célestes, devenez vous-même le douanier de votre monde intérieur. Quand vous mangez, vous êtes attentif à ne pas avaler n’importe quoi ; de la même façon, soyez attentif à la qualité des pensées et des sentiments que vous laissez entrer en vous. À chaque pensée, à chaque sentiment qui se présente, dites : « Attends un peu, toi, d’où viens-tu ? » Et n’acceptez que ceux qui vous renforceront spirituellement. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Tout commentaire doit être fait dans le respect et la dignité de chacun, merci.